• CLD de la Mitis
  • MRC de la Mitis
  • Facebook TVM

Des Échos de Roger estivaux

les echos 11 aout 2020 600

En ce 11 août, même en saison estivale, Roger Boudreau se sent inspiré.

 

L’été, saison propice à revoir des parents et amis et des anciens du coin qui font halte dans la région avant de poursuivre leur route vers la Gaspésie ou les Maritimes quand la pandémie ne s’était pas elle-même invitée. Il en est d’autres, assez nombreux ceux-là, qui viennent habiter à leur chalet à Sainte-Luce ou Sainte-Flavie comme Nelson Lévesque et Carole Arsenault qui m’ont fait bien plaisir en m’invitant à un petit déjeuner qui a duré plus de cinq heures si j’additionne nos heures d’échanges portant sur   le passé et le présent. Campons les deux personnes : Nelson a été l’un des bons hockeyeurs mont-joliens, particulièrement avec les « Aiglons » et sa conjointe, Carole est née dans une très belle famille de chez nous dont les parents étaient propriétaires du commerce « Fourrures Arsenault ». Mariés depuis une quarantaine d’années, ils habitent dans la Beauce avec leur petite famille. Deux belles personnes, accueillantes, extrêmement sympathiques, qui n’élèvent pas la voix et, surtout ne disent jamais du mal des autres. Bien sûr, Carole et Nelson ont leurs propres opinions sur bien des sujets mais ils sont respectueux de celles de leurs-vis-à-vis. Il faudrait être myope comme une taupe pour ne pas se rendre compte qu’ils sont toujours très amoureux l’un de l’autre. À vue d’œil, ils sont en excellente santé et je m’en réjouis hautement. Comme tout un chacun, ils ont connu leur part de malheurs que je n’ai pas à dévoiler dans mes échos. L’important, c’est qu’ils ont trouvé suffisamment de courage pour les vaincre. Comme nous avons des services à échanger, nous allons, du moins je l’espère, cimenter notre amitié. Une belle fin d’été à Nelson et Carole!

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mon « vieux chum » du « Bout d’la shop », Jean-Guy Dionne, lui, a sollicité ma présence à un petit déjeuner, cette fois dans un restaurant. Comme d’habitude, Jean-Guy en avait long à dire sur notre passé de petit morveux. Quartier ouvrier, le secteur des rues Notre-Dame et de la Gare jusqu’à la rue Aubin a dû compter jusqu’à 80 gosses à un moment donné ou un autre. Il n’était pas difficile de rassembler en un rien de temps des enfants pour jouer au « drapeau », au cache-cache, (à la cachette disait-on dans le temps) au cow-boy, au hockey en plein milieu des rues, etc. Que de beaux souvenirs sont accrochés aux Francoeur, aux Bérubé, aux Dionne, aux Dubé, aux Larue, aux Savard, aux Boudreau, bien sûr, et plusieurs autres. N’eut été la pandémie, Jean-Guy et moi-même   aurions fait revivre cet été cette période merveilleuse de notre enfance. Priorité à la santé. Pas de retrouvailles, du moins cette année. Jean-Guy reste très actif au sein du club des 50 ans et plus, joue au hockey avec ses potes de Mont-Joli-Matane et contribue par ses nombreux talents au progrès de plusieurs activités locales ou régionales. Difficile d’opposer un non à celui qui sait si bien décrisper des situations difficiles.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

J’ai visionné, récemment, à RDS, un match de football BC Lions-Alouettes de Montréal, un match des séries éliminatoires de 1997 disputé au Stade McGill devant environ 17 000 spectateurs. C’est Pierre Durivage qui en faisait la description avec son immense talent alors que David Arsenault, l’actuel commentateur s’occupait des entrevues à caractère humain dans les gradins. Les trois grandes vedettes de nos «Oiseaux : Mike Pringle, Tracy Ham et Elfi Payton.   À mettre dans le carquois des beaux souvenirs du football canadien. La marque finale importe peu.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Gaétan Morissette, sa caméra et FACEBOOK, trois inséparables qui jouissent d’une certaine popularité. Les couchers de soleil, presque tous les soirs, les différents types d’avions qui font halte à l’aéroport régional de Mont-Joli, un peu de critique sur la malpropreté dans certains secteurs de la ville sont ses sujets préférés. Bien qu’il réside à Mont-Joli, Gaétan passe pratiquement tout son temps durant l’été à Sainte-Flavie, juste en face de l’église. Il n’a que de bons mots pour cette magnifique municipalité de La Mitis.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Je n’aurais jamais cru m’installer devant mon appareil de télévision pour regarder un match de hockey de la NHL en plein été. En réalité, je n’aurais pas plus cru que les Penguins de Pittsburgh eurent été incapables d’enrayer la marche des Canadiens vers les séries que de faire reculer la marée du fleuve. Le monde à l’envers issu de la pandémie me laisse interdit.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Même si l’été est sur le point de prendre des vacances et céder sa place à l’automne, du beau temps nous en aurons encore. Sauf que la noirceur tombera de plus en plus tôt en fin de journée. On s’y fera comme on s’est habitué au virus. L’être humain possède des ressources insoupçonnées. Que ne soit pas au rendez-vous la deuxième vague est mon vœu le plus cher.

 

Nos coordonnées

Télévision de La Mitis

1806, Isidore-LeChasseur
Mont-Joli (Québec)
G5H 2Z4
Bur. : 418-775-2842

Courriel :     Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Facebook : http://www.facebook.com/TelevisionLaMitis