• CLD de la Mitis
  • MRC de la Mitis
  • Facebook TVM

Écho de Roger Boudreau sur le Prix J.-Adalbert-Landry qu'il a reçu

les echos roger rotary 600

J’ai reçu, samedi soir dernier le Prix J.-Adalbert-Landry offert par le Club Rotary de Mont-Joli. Prix accompagné d’un texte d’une qualité exceptionnelle signé Sonia Lévesque, journaliste professionnelle qui met maintenant son immense talent au service de la Ville de Mont-Joli à titre de directrice des communications.

Peut-être davantage que le Prix, c’est la présence des personnes à ma table qui m’a fait très chaud au coeur tout au long de la soirée. Jamais je n’avais vécu de si belles heures depuis une vingtaine d’années.

 

Il y avait d’abord mes deux fils, Éric et Nicolas, les deux personnes que j’aime le plus au monde. Éric gère son restaurant à Québec tandis que Nicolas, résidant de Sainte-Flavie, est contremaître à la fonderie Bradken. Nicolas joue au baseball senior pour la formation matanaise et Éric à la balle-molle dans une ligue bien structurée à Québec. L’un et l’autre aiment profondément leur père, du moins le crois-je, et adorent leur mère, celle qui leur a tout enseigné dans leur enfance. Celle-ci vit maintenant dans la région de Québec.

 

Il y avait aussi la sœur cadette de la famille Boudreau, Jeanne, née alors que ma maman allait franchir le cap des …45 ans! Un merveilleux cadeau du ciel qui solidifia les liens familiaux. Après une belle carrière d’infirmière auxiliaire, Jeanne, plus jolie que jamais, écoule des jours paisibles, effectue des voyages et rencontre autant que faire se peut ses amies de longue date. Par-dessus tout, cependant, c’est l’avenir prometteur de sa fille unique qui occupe le gros de ses pensées.

 

Cette fille unique, Marie-Hélène de son prénom, étudie à l’Université du Québec à Trois-Rivières où il lui reste à compléter deux autres années avant d’obtenir son baccalauréat. Très taquine, elle dit, malgré tout, ce qu’elle pense et pense ce qu’elle dit. Elle ne déteste pas pimenter ses commentaires d’expressions amusantes. L’été, elle travaille plusieurs semaines durant au Nouveau-Brunswick où demeure son père. Marie-Hélène est une jeune fille qui fera son chemin dans la vie.

 

Enfin, la merveilleuse surprise de la soirée a été la présence de ma sœur Lisette que je n’avais pas vue depuis au moins cinq ou six ans pour des raisons de santé. Elle vit toujours à Beresford, au Nouveau-Brunswick, là où je suis né et dont le maire a été durant une douzaine d’années mon frère aîné Réal. L’aréna de la municipalité porte d’ailleurs son nom. Lisette a déjà travaillé à l’Imprimerie Vachon à Mont-Joli dont le patron était alors…. Jean Bélanger. Elle était à l’époque une magnifique rousse qui faisait tourner bien des têtes masculines! J’ai éprouvé une très grande joie en la serrant dans mes bras, samedi soir dernier. Durant une trentaine de minutes bien des souvenirs la concernant se sont télescopés dans mon cerveau. Lui ai-je dit que je l’aimais de tout mon cœur? Sinon, je me reprends en lui demandant pardon de l’avoir négligée aussi longtemps.

 

La présence inattendue de Lisette, Jeanne et Marie-Hélène, ainsi que celle prévue depuis un bon bout de temps de mes fils Éric et Nicolas ont comblé une soirée déjà extraordinaire pour moi.

Nos coordonnées

Télévision de La Mitis

1806, Isidore-LeChasseur
Mont-Joli (Québec)
G5H 2Z4
Bur. : 418-775-2842

Courriel :     Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Facebook : http://www.facebook.com/TelevisionLaMitis