• CLD de la Mitis
  • MRC de la Mitis
  • Facebook TVM
×

Avertissement

Échec du chargement du fichier XML

L’école des Hauts-Plateaux adhère au Réseau des écoles entrepreneuriales

les-hauteur-ecole-20121030-001

 

Une cérémonie animée par deux jeunes animateurs plus que compétents a officialisé hier (lundi) l’adhésion de l’école des Hauts-Plateaux au Réseau québécois des écoles entrepreneuriales et environnementales. Comme l’explique le directeur général du Réseau, Claude Ruel, ce Réseau, fondé en 1999 et qui regroupe aujourd’hui plus de 70 écoles primaires et secondaires, s’est donné pour mission  le développement des valeurs et des attitudes entrepreneuriales dans un contexte de développement durable. Les valeurs et les qualités prônées sont la persévérance, l’autonomie, l’honnêteté et le leadership, parmi d’autres.
L’école des Hauts-Plateaux qui regroupe les écoles Marie-Élisabeth de Saint-Gabriel (préscolaire à la sixième année) et l’école de la Source de Les Hauteurs (préscolaire, primaire et premier cycle du secondaire), n’en est pas à ses premiers pas en matière d’entrepreneuriat, de nous indiquer Annie-France Lévesque, enseignante et responsable d’école pour le projet et Alain Rousseau, agent de sensibilisation à l’entrepreneuriat jeunesse au Carrefour jeunesse-emploi Mitis.
L’an dernier, les élèves de 5e et 6e année ont mis en place le projet « les Hauts-Plateaux sur votre plateau ». Conscient que plusieurs personnes de la municipalité ne mangent pas à leur faim, ils ont offert une soupe populaire en association avec le Club des 50 ans et plus de l’endroit.
Cette année, un club des petits déjeuners portant pour nom « La Source des jeunes » a été organisé par les élèves de 3e cycle. Le service de ces déjeuners se fait une fois par mois au minimum ou aux deux semaines si les budgets le permettent. On sait que ce ne sont pas tous les élèves qui déjeunent avant de venir à l’école, faute de moyens. Ils ont remporté le Prix Valoris pour cette initiative.
Mentionnons par ailleurs que les élèves de 2e secondaire avaient organisé l’an dernier le « Colloque orientant du secondaire », destiné à présenter des idées de carrière aux plus vieux. Après des dizaines de téléphones lancés dans toutes les directions, les jeunes organisateurs du colloque ont réussi à réunir une vingtaine d’intervenants de tous les milieux, ambulanciers, agents d’assurance, agriculteurs etc…venus informer les jeunes sur leurs carrières respectives.

 

 

La Commission scolaire des Phares fait contre mauvaise fortune bon cœur

 

tudeau-raymond-20111116-001


En réunion publique lundi dernier, le conseil des commissaires de la Commission scolaire des Phares a pu consulter ses états financiers 2011-2012 présentés par sa firme comptable. Au 30 juin 2012, la Commission scolaire  affichait un déficit d’un peu plus de  944 milles$ sur un budget total de 108 millions 300 milles $. Ce déficit est supérieur de 443 milles $ à ce qu’affichait la révision budgétaire présentée en janvier 2012. On explique cet écart par des compressions budgétaires additionnelles exigées par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, des compressions en dehors des règles qui ont servi à la préparation du budget 2011-2012. La Commission scolaire des Phares, qui en juin 2011 avait annoncé un budget déficitaire de 1 million 115 milles $, avait réussi, par des mesures ciblées affectant le moins possible les services aux élèves et par une gestion administrative très serrée, à diminuer ce montant de 600 000 $, de rappeler le président du Conseil des commissaires, Raymond Tudeau. La Commission scolaire affichait alors sa fierté d’avoir réussi ce tour de force. Cette satisfaction fut de courte durée, dit-il, puisqu’en cours d’année, le Ministère rappliquait avec des mesures supplémentaires  de compression inattendues et imprévisibles. Dans un tel contexte, toute planification budgétaire était quasi impossible, de défendre M. Tudeau.
Compte tenu de l’ensemble de ces faits, il s’agit d’une performance financière acceptable réalisée malgré une diminution de la clientèle scolaire et l’application de mesures de compression budgétaire, d’ajouter le président. La Commission scolaire des Phares entrevoit toujours d’un mauvais œil les compressions démesurées imposées par le Ministère en mai 2012 et qui résultent en un déficit prévu de 2,9 millions de $ pour l’année financière 2012-2013, de déplorer Raymond Tudeau.
À la demande du  gouvernement, la Commission scolaire devra déposer pour le 31 octobre prochain un plan d’action afin de rétablir l’équilibre budgétaire dès l’année 2013-2014. De plus, pour une troisième année consécutive en 2013-2014, les compressions budgétaires devraient se poursuivre, dit-il.
On doute sérieusement que la Commission scolaire des Phares puisse procéder à un tel redressement budgétaire. Pour le président de la Commission scolaire des Phares, Raymond Tudeau, « la suppression de certains services  aux élèves pour pouvoir atteindre cette cible  d’équilibre budgétaire serait inacceptable pour nous. Le Ministère de l’Éducation devra tenir compte de notre saine gestion, de notre propre situation budgétaire et respecter nos objectifs pédagogiques», conclut-il.

Le surplus accumulé de la Commission scolaire au 30 juin 2012 est de 4 millions 541 milles $.
En 2011-2012, des travaux pour une somme de 7,1 millions de $ ont été réalisés. Parmi tous les investissements effectués, les principaux ont été consentis pour
•    la poursuite des programmes de maintien des bâtiments (3, 7 millions de $),
•    l’embellissement des cours d’écoles (112 milles $),
•    le renouvellement de l’équipement informatique (278 milles $) et
•    l’amélioration de l’accessibilité des immeubles aux personnes handicapées (674 milles $).

Le Centre de formation professionnelle Mont-Joli–Mitis en Tunisie

cfp-tunisie

 

Deux membres du personnel du Centre de formation professionnelle Mont-Joli–Mitis ont participé à une mission à caractère pédagogique en Tunisie du 4 au 14 juin dernier. Grâce au programme de soutien à la mobilité enseignante en formation professionnelle de la Coopérative Éducation internationale, Anie Couillard, conseillère pédagogique, et Claude Roy, enseignant en mécanique agricole, sont allés rencontrer leurs partenaires tunisiens de l’Agence de la vulgarisation et de la formation agricoles. La Commission scolaire des Phares a conclu une convention de partenariat et de coopération avec cet organisme en 2010. Comme elle est échue depuis le 30 juin 2011, leur rencontre a permis de préparer le terrain pour la renouveler.
De plus, cette mission a donné l’occasion d’approfondir les liens entre le CFP Mont-Joli–Mitis et le Lycée sectoriel de formation professionnelle agricole en élevage bovin de Thibar. « Nous avons pu discuter de différents sujets essentiels en matière de mobilité enseignante, comme le contenu des programmes, les stages et l’évaluation des élèves. Des rencontres se sont tenues avec l’équipe-école et de beaux échanges ont eu lieu. Un plan d’action a été mis en place entre les deux centres avec des objectifs à court et moyen termes. Le partage de cette expérience avec toute l’équipe du CFPMM permettra de mieux encadrer l’arrivée de nouveaux étudiants étrangers », de commenter Anie Couillard, conseillère pédagogique au CFPMM.
Rappelons qu’en 2010, la Commission scolaire des Phares était la première commission scolaire au Québec à accueillir des élèves étrangers en formation professionnelle, grâce au programme de bourses d’excellence pour les élèves étrangers en formation professionnelle. Ce programme est financé par le MELS et géré par la Coopérative Éducation internationale.

Fin du mandat de Jean-François Parent à la commission de l’enseignement secondaire

 

parentjean-francois

La Commission scolaire des Phares a tenu à souligner la fin du mandat de Jean-François Parent au sein de la commission de l’enseignement secondaire du Conseil supérieur de l’éducation du Québec (CSE). L’assemblée plénière annuelle du CSE du 26 avril dernier réunissait tous ceux et celles qui contribuent à la réalisation de sa mission. Cette journée a été l’occasion pour le président du Conseil, Claude Lessard, de remercier individuellement les personnes qui terminaient leur mandat en leur offrant un certificat de reconnaissance. Jean-François Parent était du nombre.
Le mandat que l’on confie aux membres des commissions du Conseil supérieur de l’éducation est généralement de trois ans, mais le directeur général de la Commission scolaire des Phares, exceptionnellement, a cumulé deux mandats, pour un total de six ans de service. « Au cours des six dernières années, M. Parent a su être actif et accomplir son rôle au Conseil supérieur de l’éducation avec le souci de rigueur et le dynamisme qu’on lui connaît. C’est pourquoi la Commission scolaire des Phares tient à souligner son engagement pour l’avancement de l’éducation québécoise », de déclarer Raymond Tudeau, président de la Commission scolaire des Phares.
Au cours de ses deux mandats consécutifs, M. Parent a notamment contribué aux avis suivants : « Le développement professionnel du personnel enseignant du secondaire » (en cours d’élaboration), « Une école secondaire qui s'adapte aux besoins des jeunes pour soutenir leur réussite » (octobre 2009) et « Les projets pédagogiques particuliers au secondaire : diversifier en toute équité » (avril 2007). Il a aussi participé à la consultation sur les modifications aux régimes pédagogiques « Pour une évaluation au service des apprentissages et de la réussite des élèves. Projet de règlement modifiant le Régime pédagogique de l'éducation préscolaire, de l'enseignement primaire et de l'enseignement secondaire » (août 2010).
Le Conseil supérieur de l’éducation a pour fonction de conseiller la ministre sur toute question relative à l'éducation. Il peut choisir le sujet des avis qu’il émet et les thèmes des rapports qu’il produit sur l'état et les besoins en éducation. Il est un organisme de consultation et de réflexion critique.

Bas de vignette : Jean-François Parent reçoit un certificat de reconnaissance des mains de Claude Lessard, président du Conseil supérieur de l’éducation du Québec.

L’école des Alizés jette un regard positif sur l’année scolaire 2011-2012

tvm-web-2011-2012-maregion(10)

 

« C’est avec satisfaction que la direction de l’école des Alizés dresse son bilan de l’année scolaire 2011-2012, une année bien remplie en réalisations et en activités pour ses 273 élèves. La prochaine assemblée générale du conseil d’établissement aura lieu le mardi 18 septembre à 19 heures au local 111 et les parents d’élèves de l’école des Alizés sont invités à y assister afin de prendre connaissance eux-mêmes du dynamisme de leur école », d’indiquer la directrice, Christine Fortier.

« Au cours de l’année 2011-2012, l’école des Alizés a offert des cours individuels de piano dans le cadre des activités parascolaires musicales de la maternelle à la 6e année. De plus, 25 élèves de 4e, 5e et 6e année ont suivi le parcours d’enrichissement musical et ont livré plusieurs concerts au cours de l’année, dont un, notamment, au CSSS de la Mitis. L’école a également offert aux élèves de la 1re à la 6e année des services d’aide aux devoirs ainsi que des périodes de récupération pour les élèves des 2e et 3e cycles. Des activités multisports en collaboration avec « Mitis en forme et en santé » ont été dispensées. Une vingtaine d’élèves de la 4e à la 6e année ont pu découvrir le jardinage en participant à des sessions d’initiation à l’horticulture le midi. Par ailleurs, plus d’une trentaine de sorties éducatives pour les élèves de tous les cycles ont eu lieu », d’ajouter Mme Fortier.

« Les élèves de l’école des Alizés se sont démarqués au cours de la dernière année. En effet, les élèves de la classe mixte de 1re et 2e année de Réal Leclerc ont remporté un prix de reconnaissance « Qui lira verra », un concours du Ministère de l’éducation qui vise à encourager la lecture, pour leur projet de création d’un album littéraire. Les élèves ont aussi gagné les 1er et 3e prix lors du tournoi de soccer de la Coupe des Phares en avril dernier, un événement rassemblant plus de 300 jeunes des écoles primaires de la région. Le 28 mai, l’équipe de flag-football de M. Louis Desbiens a remporté la bannière du tournoi de flag-football du Mistral opposant 14 équipes de la région. Plusieurs initiatives ont été réalisées à l’école. La cour d’école a été embellie par l’ajout d’un nouveau module de jeu, des bancs, une table à pique-nique, ainsi que par la plantation d’arbres. L’équipe-école a aussi élaboré un système d’encadrement pour contrer la violence et l’intimidation afin que tous puissent évoluer dans le respect et la sécurité », de conclure la directrice de l’école Les Alizés, Christine Fortier.

Nos coordonnées

Télévision de La Mitis

1806, Isidore-LeChasseur
Mont-Joli (Québec)
G5H 2Z4
Bur. : 418-775-2842

Courriel :     Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Facebook : http://www.facebook.com/TelevisionLaMitis