• CLD de la Mitis
  • MRC de la Mitis
  • Facebook TVM
×

Avertissement

Échec du chargement du fichier XML

Rémi Massé en dévoile plus sur l'implantation d'une institution internationale aux Jardins de Métis

remi masse jardin de metis 600x338

 

Le candidat libéral dans Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Rémi Massé, et les Jardins de Métis déploient d'importants efforts dans le but d'attirer une nouvelle institution internationale dans la région. Des discussions ont été amorcées pour tenter d'établir un nouveau campus du Collège Mondial Uni (United World College) dans le secteur de Grand-Métis.

 



Fondé en 1962 par Kurt Hahn, le réseau des Collèges Mondiaux Unis a pour objectif d'offrir le baccalauréat international aux meilleurs étudiants internationaux et aux leaders de demain afin qu'ils puissent bénéficier d'une éducation de classe mondiale sans égard à leur pays d'origine. L'idée est de créer des amitiés très tôt entre les jeunes leaders de différents pays et de favoriser la paix dans le monde. Le premier Collège Mondial Uni à être implanté au Canada a pris le nom du Prix Nobel de la paix et Premier ministre, Lester B. Pearson, parce qu'il supportait largement le principe d'un tel projet. Seul campus du genre au Canada, il est actuellement situé à Victoria en Colombie-Britannique.

Le nouveau campus envisagé serait localisé à Grand-Métis et deviendrait le premier au monde dans un environnement francophone. Le réseau compte actuellement 18 autres institutions du genre sur 4 continents différents. Moins de 10 000 étudiants dans le monde fréquentent ces institutions réputées et très sélectives. Les étudiants sont sélectionnés grâce à un système de comités nationaux. Leurs frais de scolarité sont financés par la voie d'une fondation pour près des deux tiers des étudiants. Plusieurs d'entre-eux font ensuite le saut vers une université réputée.


Les analyses préliminaires évaluent les coûts de construction pour les infrastructures à environ 20 millions de dollars. Les dirigeants du réseau des Collèges Mondiaux Unis ont démontré un intérêt en raison notamment de l'environnement naturel hors du commun de Grand-Métis, la présence d'instituts de recherche de pointe et de quatre saisons bien définies.


Outre la création d'emplois d'enseignants de renommée internationale et des investissements importants, Rémi Massé n'a pas manqué de mentionner les nombreux bénéfices qu'un tel projet pourrait amener à la région. « Attirer les meilleurs étudiants au monde chez-nous représente un atout extraordinaire pour le développement de notre région. Ce sont des gens qui seront peut-être des leaders du monde de la finance, du gouvernement ou de la diplomatie dans différents coins du monde. C'est très bon pour la région à moyen terme que ces étudiants développent un lien étroit avec notre coin de pays et nos gens », mentionne Rémi Massé. Le député sortant a ajouté que les parents des étudiants ne manqueraient pas de visiter la Gaspésie et que cela contribuerait aussi à améliorer l'achalandage touristique dans la région.

 

Le directeur des Jardins de Métis, Alexander Reford, a mentionné qu'une telle initiative serait bénéfique pour l'organisme qu'il dirige. « Si nous sommes en mesure de mener à bien ce projet, celapermettrait possiblement de garder les Jardins ouverts 12 mois par année », souligne M. Reford. Il a également ajouté que les locaux inutilisés au cours de l'été pourraient servir aux universités d'été de grandes universités canadiennes comme l'UdeM et McGill. Alors que le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie connaissent présentement une situation de pénurie de main-d’oeuvre, le candidat libéral Rémi Massé a aussi mentionné que ces infrastructures et le Collège Mondial Uni attireraient des travailleurs très spécialisés au cours des prochaines années.

 

Au cours de son premier mandat, le gouvernement de Justin Trudeau s’est distingué comme étant le gouvernement des infrastructures. Le Parti libéral du Canada s'est d'ailleurs engagé cette semaine à la création du Fonds national pour l’infrastructure et à maintenir des investissements historiques de plus de 8 milliards de dollars sur 10 ans dans les infrastructures québécoises. Rémi Massé a mentionné qu'il présenterait le projet au prochain ministre concerné si des fonds fédéraux sont nécessaires pour faire avancer le dossier.

Nos coordonnées

Télévision de La Mitis

1806, Isidore-LeChasseur
Mont-Joli (Québec)
G5H 2Z4
Bur. : 418-775-2842

Courriel :     Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Facebook : http://www.facebook.com/TelevisionLaMitis